Mana aux 1000 couleurs…

Pas de commentaire
Lutte entre Kororupe* et Mamea** Lutte entre un *dieu oiseau et une **anguille géante (légende Maohi des Tuamotus) Peinture Aquarelle/ réimprimée en luminence inversée, 2016, Rapa Nui

essai de descriptionkjdcksjdnksdjvkjcvksdv
Rumia (le ciel renversé/le toit du ciel confiné d’Atea) était telle une pieuvre dont les huit tentacules agrippaient le Fenua (la Terre mère), les tentacules étaient directement reliées sur son ventre et sa tête qui ne faisaient qu’un, son intelligence à enfermer la terre entre ses bras était redoutable. (dessin au posca..2010, Nouvelle Calédonie)

Les dieux et les déesses, les demi-dieux, et les héros légendaires Maohi de Polynésie, menèrent une lutte hardue avec Rumia. Tel Ru qui la tira jusqu’à la reposer sur les plus hautes collines des Iles de polynésie, tel Tino-rua qui lutta lui aussi, puis Mâ-û-i-ti’iti’i à son tour qui en fit trancher les tentacules de la pieuvre pour soulever le toit à bonne hauteur, Le ciel fut soulevé mais l’érection du ciel n ‘était pas accomplie. Le ciel était encore en tas, aucun d’eux n ‘avait achevé le travail. Maui allat alors chercher des cordes pour l’ amarrer aux plus hautes montagnes de la terre, il posa des pierres pour consolider les piliers du ciel, puis il alla chercher d’autres artisans pour creuser le ciel et en chasser l’obscurité et faire en sorte que les dieux puissent y voler et les hommes puissent y vivre sereinement. Puis Maui s’envola ciel après ciel jusqu’au dixième ciel ou il alla voir Tane pour lui faire part de sa mission, décrivant la situation en bas ou le toit du ciel s’accrochait encore sur les plus hautes montagnes et l’intérieur était encore dans l’obscurité. Puis Tane s’envola et descendit à son tour, et se mit à son tour au travail faisant un support au dos d ‘Atea, il le fit souffrir et le mis en colère, prenant des grands troncs comme support et d’autres comme leviers pour en étirer les extrémités, puis en le creusant et le percant avec ses coquillages. Atea le supllia d’arrêter. jusqu’à ce que le travail fut achevé et Rumia ne fut plus une menace pour la paix et l’ordre. Jusqu’à ce que Atea soit fut totalement détaché et bien haut, alors Atea fut libéré et la lumière emplit le monde.

Voilà peut être une histoire qui peut être d’une autre manière raconterait tout autant, que chaque fois qu’un pilier de sagesse tâchait d’être inspiré aux hommes sur terre, pour décoller une tentacule de la pieuvre, celle-ci finissait toujours par en prendre possession, l’enfermant dans ses idées au service de son appétit, jusqu’à toujours finir par replonger la terre et les hommes dans sa gueule en faisant régner l’obscurité. Ainsi lorsque la générosité revient sous son contrôle la liberté disparait, lorsque le droit de vérité est sous son contrôle, la beauté et la santé disparaissent, et vice et versa, lorsque les rêves reviennent sous son contrôle, l’hospitalité et la générosité disparaissent… une longue histoire ou l’univers essayait de jouer de sa harpe pour inspirer la force aux hommes jusqu’à trouver le courage de lever les bras vers le ciel et eux aussi soutenir le toit du ciel. De la même manière que les vents messagers des dieux soufflaient les 7 notes de musiques dans une flute enchantée, pour exalter la vie jusqu’à inviter un jour la 8ème note, le temps d’un silence qui bat la mesure, l’appel d’une 8ème note qui s’appellerait l’harmonie du vivant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s